Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 17:35

 

 

Les photos de la rencontre sont par ici 

 

 

helene gestern

 

Le discours de Claude : 

Vous connaissez sans doute l’antagonisme viscéral mais bon enfant qui prévaut entre les Lorrains et les Alsaciens. Parmi tous les lecteurs et lectrices qui vous ont accordé leur préférence, se trouvent un bon nombre de résidents alsaciens. Comme quoi, la bonne littérature est au dessus de tous les clivages, même entre les mangeurs de quiche lorraine et les bouffeurs de choucroute alsacienne.

Plus sérieusement, je suis heureux de vous accueillir avec EveLine ce soir, pour vous remettre le prix « Complètement livres !» saison 2012.

Mais avant, quelques mots si vous le permettez sur votre ouvrage.

Votre livre n’est à nul autre pareil, et il n’a rien à envier à bien des best-sellers dont certains ne trouvent pas grâce auprès de Charles Dantzig qui en parle ainsi, dans son truculent et irrévérencieux opuscule «  Pourquoi lire ? »

Je cite : « Le charme de la littérature est souvent créé par le lecteur en état d’enfance. Beaucoup y restent. Ce sont ceux qui transforment les romans en best-sellers. Et les femmes restées des gamines rêvant d’amour mènent à 300 000 des nunucheries qui pansent la douleur d’avoir pour mari un goujat qui mange les coudes sur la table, et les hommes restés des adolescents à idées quittent les émissions de foot sur TF1 pour des romans d’anticipation écrits par des cons apocalyptiques. »

Nonobstant l’aspect pécuniaire, il est heureux que vous n’ayez pas produit ce genre d’ouvrage, mais au contraire, un beau roman intimiste qui a su toucher le public averti des lecteurs et lectrices du prix.

Pourtant, à la base, quelques ingrédients, somme toute banals : une photo, un secret de famille, une petite annonce, des échanges épistolaires, une quête d’identité, une histoire d’amour cachée. Cela aurait pu nous conduire tout droit vers une  nunucherie de plus, tant les thèmes abordés et les procédés me semblaient galvaudés.

Mais bonne surprise, grâce à votre talent et à votre travail, il n’en a rien été.

Votre livre se lit d’une traite. Il est construit comme un roman policier où à chaque nouvelle photo retrouvée, tel un indice pour faire progresser l’enquête, on se rapproche petit à petit du dénouement dont on ignore tout jusqu’à la fin. Mais ce n’est pas un roman policier. C’est aussi un roman d’amour, l’histoire d’une passion. C’est le secret qui s’impose à tous, cette chape de plomb que la narratrice cherche de toutes ses forces à soulever, avec l’aide de son correspondant trouvé par hasard par petite annonce. On vit avec vos personnages, on ressent leurs angoisses, leurs joies, leurs peines, on a beaucoup d’empathie pour eux.

Vous êtes habile à nous manipuler, par la construction même du livre, la modernité des procédés d’échange, un style direct et d’une grande fluidité, une grande maitrise dans la narration.

Pudeur et intimisme : tous vos personnages sont attachants, parce qu’humains avant tout, avec leurs forces, leurs défauts .On goûte à votre roman comme à un bonbon acidulé. J’y ai retrouvé un peu de l’ambiance des livres de Philippe Claudel, un autre Lorrain, comme vous, dans « les âmes grises » , une ambiance suspicieuse, une volonté de vérité, l’amour, la mort qui rôde, le désarroi ,les bons sentiments .A quand une école lorraine de littérature ?

Vous connaissez sans doute ce gris-gris que les Amérindiens accrochaient dans leurs tepees et hogans : le piège à rêve, fait d’un petit cerceau tressé, décoré de pendeloques en plumes, lequel cerceau est tissé en son milieu d’une toile de fil transparent, avec des mailles plus ou moins larges Au milieu du cerceau, un orifice libre comme échappatoire. Ce talisman est sensé capter les rêves des dormeurs et au matin, grâce au pouvoir filtrant de sa toile, conserver dans ce piège les bons et beaux rêves et laisser s’échapper les cauchemars, par son orifice central.

Votre livre est un piège à rêve. Il est construit de la même manière et en plus il est efficace : nul cauchemar à la fin de sa lecture, mais un bonheur, un rêve qui perdurent longtemps chez le lecteur, après avoir tourné la dernière page. Vous devriez enquêter, vous aussi, pour savoir si dans votre ascendance, il n’y a pas quelque sorcier ou chaman notoire, mais je n’ai pas de photo pour vous mettre sur la piste.

Merci à vous pour ce très beau livre.



 



Partager cet article

Repost 0
Published by L'équipe complètement livres !
commenter cet article

commentaires

JF 07/10/2013 12:39

Une excellente soirée et surtout le mystère des photos a été révélé. Seule une photo existe. Quelle imagination. Au fil des rencontres, l'auteure a indiqué que les lecteurs-trices étaient contents
ou très déçus que les photos n'existent pas. Moi, je fais partie des contents. Bravo Hélène, votre livre est une merveille.

Présentation

  • : Complètement Livres ! Le blog
  • Contact

Prix littéraire 9ème édition

 

 

 

Pour tout contact :
EveLine Klein

BCE d’Alcatel-Lucent
1, route du Docteur Albert Schweitzer
67408 Illkirch Cedex
03 90 67 55 65

 

completement-livres@orange.fr

 

Découvrez la 9ème sélection

Recherche

Liens